Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

actualités afro-caribéennes – région Sud

Décès du professeur Youssouf Tata Cissé

Dakar, 10 déc (APS) – Le professeur Youssouf Tata Cissé, décédé mardi à Paris, a consacré sa vie à l’étude et à la préservation du savoir transmis par la tradition orale dont il savait qu’elle était ''un recours réflexif dans l’actuelle reconstruction de nos identités'', a souligné Hamidou Dia, professeur titulaire de philosophie.

Chercheur au CNRS et professeur à la Sorbonne, Youssouf Tata Cissé était un grand spécialiste des mythes et légendes du Mali. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont deux de référence : "La grande geste du Mali, des origines à la fondation de l'empire" (1988) et "Soundjata, la gloire du Mali", publiés aux éditions Karthala.

Le Professeur Cissé ‘’a contribué de manière remarquable à l’exhumation et la vulgarisation (avec le grand griot mandingue Wa Kamissoko) de la Charte du Mande dite Charte du Mandé ou Charte de Kouroukan Fouga’’, a-t-il rappelé, dans une note transmise à l’APS.

A propos de la ‘’Charte du Mandé ou encore Manden Kalikan (en langue malinké)'', Hamidou Dia a rappelé qu’il s’agit d’un ‘’texte oral majeur, à la valeur juridique et la portée universelle confirmées, son authenticité n'est pas sérieusement mise en doute’’.

‘’Contemporaine de la Magna Carta (éditée en 1215 en Angleterre et seulement promulguée en 1279), la Charte du Mandé est considérée comme l'une des plus anciennes sources des droits de l’homme’’, a souligné Hamidou Dia.

‘’Elle est reconnue comme telle par les Nations Unies (Genève 2008), et est inscrite depuis 2009 par l'UNESCO au patrimoine immatériel de l'humanité’’, a-t-il ajouté.

Pour M. Dia, ‘’la disparition de Youssou Tata Cissé est une immense perte pour l’Afrique et les Africains’.

OID/AD

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :