Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le blog de Mamanthé

actualités afro-caribéennes – région Sud

Strange fruit, un chant de résistance

L'auteur de Strange fruit est Abel Meeropol, un enseignant juif d’origine russe qui vivait dans le Bronx et était membre du Parti communiste USA. Choqué par des images de lynchage, il écrivit le poème Strange Fruit qu’il publia sous le pseudonyme de Lewis Allen. Par la suite il mit le poème en musique et proposa la chanson à Billie Holiday qui l'enregistra en 1939. Son label Columbia Records refusa alors de produire l'enregistrement à cause de la portée politique des paroles, et c'est finalement un petit label juif new-yorkais indépendant (Commodore Records) qui en assuma la production.

Considérée comme la plus puissante protest song du XXe siècle, Strange fruit a été jugée par le journaliste et critique musical Leonard Feather comme la "première protestation importante en paroles et en musique, premier cri non-voilé lancé contre le racisme".

Edouard Glissant évoque le texte de Strange fruit dans son Anthologie de la poésie du Tout-Monde publié en 2010. L'ouvrage débute par le poème, suivi de la Ballade des pendus de François Villon.

"Strange Fruit" ou "Fruits étranges" est le titre d’une chanson composée par le chanteur américain (blanc) Abel Meeropol sur le lynchage des Noirs dans le Sud des Etats-Unis par les membres du Ku Klux Klan. Ils les pendaient aux branches des arbres. Meeropol compare ces corps qui ballottaient dans le vent à des « fruits étranges ». Dans les années 30, cette chanson fut reprise par les chanteurs noirs de blues qui en firent une chanson culte. J’ai mis le texte de Meeropol en regard avec La Ballade des pendus de Villon car les deux textes semblent dialoguer. Il ne s’agit pas d’une résonance morbide, mais de ce que j’appelle précisément « la résonance du Tout-Monde », dans la mesure où ils parlent de mêmes exactions qui se commettaient contre les plus faibles, de part et d’autre de l’Atlantique.
Source : http://www.rfi.fr/fr/culture/20110203-edouard-glissant-le-tout-monde-est-nouvelle-condition-litteratures
 

Un dossier fort intéressant a été constitué par  l'Institut du Tout-Monde sur l'histoire de la ségrégation raciale aux États-Unis, avec un volet sur Strange fruit : STRANGE FRUIT, HISTOIRE D'UN CHANT

avec trois rubriques : 

Le manifeste : http://tout-monde.com/dossiers3a.html
Le contexte : http://tout-monde.com/dossiers3b.html
La postérité : http://tout-monde.com/dossiers3c.html

_________________________________________________________

STRANGE FRUIT (1937)
Auteur : Abel Meeropol (aka Lewis Allan)
Interprète : Billie Holiday 1939

Southern trees bear a strange fruit
Blood on the leaves and blood at the roots
Black bodies swinging in the southern breeze
Strange fruit hanging from the poplar trees
Pastoral scene of the gallant South
The bulging eyes and the twisted mouth
Scent of magnolia sweet and fresh
Then the sudden smell of burning flesh
Here is a fruit for the crows to pluck
For the rain to gather for the wind to suck
For the sun to rot fort the trees to drop
Here is a strange and bitter crop

Traduction :

Les arbres du Sud portent un étrange fruit
Du sang sur les feuilles et du sang aux racines
Des corps noirs se balancent dans la brise du Sud
Fruit étrange suspendu aux peupliers
Scène pastorale du Sud héroique
Les yeux révulsés et la bouche déformée
Parfum de magnolia doux et frais
Puis l'odeur soudaine de la chair brûlée
C'est un fruit que les corbeaux picorent
Que la pluie fait enfler, que le vent déssèche
Que le soleil fait pourrir, que l'arbre laisse tomber
C'est là une étrange et amère récolte

Billie_Holiday,_Downbeat,_New_York,_N.Y.,_ca._Feb._1947_(William_P._Gottlieb)

Billie_Holiday,_Downbeat,_New_York,_N.Y.,_ca._Feb._1947_(William_P._Gottlieb)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :